Fernand Rouqueirol : « J’ai eu la joie de commencer le rugby vers 14 ans mais c’était à 15. On devait un jour se déplacer à Carcassonne et on nous a dit qu’on allait jouer à 13 ! C’était parti. On était entraîné par François Rivière, et l’effectif n’étant pas pléthorique je suis rapidement monté en première. On prenait des roustes…

Après le régiment en 48, je suis revenu à 15 à Châteaurenard, mais Mayen est revenu me chercher et on a été champions de France junior. Je suis reparti à Nîmes quand Béraud n’a pas voulu de moi puis revenu pour jouer en réserve. Béraud m’a finalement fait remonter en première. Il y a eu ensuite mon frère, Jean, et André Savonne. Ils ont voulu rajeunir et je suis allé à Carpentras. On formait une bonne bande de copains, et je peux dire que le rugby a été notre vie. Il y a quand même eu onze Rouqueirol au SOA !

Après, on s’est occupé des jeunes et on en a sorti beaucoup. J’ai eu la joie d’avoir mes enfants avec moi. Le rugby a aussi été un levier social et je n’ai que de bons souvenirs. J’ai annulé les mauvais. »

En 1947, Fernand et l’équipe de « Juniors B » resteront à jamais les premiers à avoir ramené un titre de « Champion de France » au S.O.Avignon XIII.

Fernand repose au centre funéraire municipale à côté de l’hôpital d’Avignon. Ses obsèques auront lieu ce vendredi 18 janvier à 10h15 à l’église Saint-Ruf.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here